Être Humain

Publié le par joël Barillet

 

« Être », d’abord, c’est exister ; « Être », c’est ressentir : ressentir son corps, le comprendre, le vivre pleinement. Pouvoir bouger avec lui, et non pas à cause de lui ou pour lui, mais « Être lui ».

Comprendre le fonctionnement mécanique de son corps, pour que chaque élément soit à sa place et ne prenne pas la place d’un autre élément.

Le corps existe en trois entités : le physique, le mental, l’émotionnel.

Quand je bouge une partie de mon corps, qu’est-ce qui influence ce geste, qu’est-ce qui commande ce geste ?

Parlons des influences : influence culturelle, éducative, sociale.

En tant qu’homme, j’ai appris à faire la guerre, à me battre pour me défendre : défendre le clan, ma famille, ma patrie. Aujourd’hui encore, l’homme reste un guerrier. Difficile pour lui de ne pas subir cette influence.

Évidemment nous « subissons » l’éducation de nos parents toute notre vie, consciemment ou inconsciemment.

La société nous influence chaque jour ; quand vous faites vos courses, n’avez-vous jamais acheté quelque chose dont vous n’aviez pas besoin ?!

 

     Suite avec un peu ( beaucoup!) de retard , milles excuses.
Revenons sur notre corps et comment en prendre conscience un peu plus chaque jour? Le corps est un entier constitué d'une multitude de morceaux. Avant de penser ou de vouloir Être UN, il faut se rendre compte de ces différentes parties. Dès que vous faîtes une activité , ou vous bougez votre corps ( marche, course, sport, ou activités artistique), vous devez vous retrouver avec votre corps. Le moindre geste doit vous permettre de vous ressentir physiquement.Une marche ,seul dans les bois, vous permet de sentir vos pieds, votre bassin, votre respiration. Si cela est trop compliqué, mettez-vous en tailleur, dans une pièce au calme ( pas de radio, TV ou bruit parasite), et recentrez-vous sur votre respiration, doucement, sans forcer. Relâchez vos épaules, posez vos mains sur votre ventre et respirez simplement... Nous ne cherchons pas un travail respiratoire, seulement à ressentir l'air rentrer et ressortir de nos poumons. Ne bloquez pas vos pensées. Laissez faire! pas facile?
Assis sur une chaise, confortablement, posez vos mains sur vos cuisses. Sentez le poids de vos mains, restez un moment sans bouger, vos épaules se relâche, vos bras se détendent, les mains existent en tant que mains...
A suivre                                                                      

Commenter cet article